Compte rendu de visite au conseil municipal

Par Jean-Louis Ruck

J’ai assisté au Conseil Municipal  de Couches-les-Mines mardi dernier  17/09/2019, déjà par curiosité, et surtout pour me rendre réellement compte de la perspicacité démocratique des débats. Ne connaissant pas les dossiers, je ne me permettrai pas de juger leur fond, mais plus la forme que j’y ai ressenti.

1- Préambule :
Tout abord le Monsieur le maire rappelle à tout ses collaborateurs qu’en ces périodes pré-électorales, ils doivent être extrêmement vigilants sur leur communication, de traiter les affaires locales de la façon la plus objective possible, car depuis plusieurs mois « il se sent visé par des attaques nourries et continues ».

Attaques physiques ? morales? avec préjudices? de quel ordre? De quoi/ de qui voulait -il bien parler?

  • …de dossiers non rendus publics ?
  • …d’espions extérieurs, intéressés par les affaires communales?
  • …de citoyens qui demandent à avoir des éclaircissement sur des affaires qui les concernent ?
  • … de méchants couchois qui veulent prendre la mairie d’assaut?
  • …ou de ceux qui défendent des positions collectives transparentes quand la recherche de conciliation légale avorte?
  • …d’ attaques juridiques auprès du Procureur de la République?

Aucune explication complémentaire, pas de cas précis évoqué, …. je compris qu’il s’agissait sûrement de ma demande d’accès au dossier du panneau des commerçants !

Peut-être a-t-on là, le résultat d’une confusion intellectuelle entre :

  • devoir et obligation de transparence, d’écoute et de clarté d’élus vis à vis de leurs semblables, et
  • oubli et/ou abandon de la signification du mot représentant lorsque celui-ci perd de vue celui qu’il représente

Cela s’exprimant donc par un refoulement des demandes citoyennes, et un dédouanement désinvolte de ce refoulement par cette confusion entre « demandes et attaques ». Où est donc passé le devoir républicain?

Je n’imaginais pas non plus, dans ce préambule à la réunion, que tout le staff municipal fut mobilisé et entrainé dans cette confusion, avec cette consigne de lutte pour « la persécution de la transparence ». … le ton est donné!

2-Première partie du conseil, les approbations :
Mon ressenti est une sorte du long monologue, d’un seul, en solitaire, en suivant l’effeuillage du parapheur … sur des dossiers relativement importants, avec des sommes non négligeables à cinq zéros, dont le citoyen, que je suis, n’a jamais entendu parlé, que ce soit dans les communications semestrielles ou d’autres médias, et concernant le bien-commun et le patrimoine communal,

…monologue donc, …. qui fixe l’avis général et où l’on vote,
… enfin où l’on répète : « qui à quelque chose à dire? y a t-il des questions
« qui s’abstient…
…Je vous remercie! …..pas moins de 7 fois!
et à chaque dossier, personne n’a rien à dire,

il n’y a pas une seule remarque, ni même une simple observation …

…. c’est un silence de plomb total de l’auditoire!
…. J’ai même entendu quelques mouches voler!

mais, quand même, qu’il n’y ait même pas une remarque sur :

…le montant d’une vente d’un bien public
…ou ne serait-ce sur les termes d’une transaction,
…ou sur un point même banal, une virgule, ou une quelconque observations sur au moins un des dossiers présentés !

… cela m’a surpris, …. vraiment! j’en suis resté pantois

Mais les conseillers connaissent les dossiers, ils les ont préparés en amont et savent ce qu’il va en ressortir consécutivement pour la population.

3-L’encours :
Puis vient le temps du suivi des affaires en cours,
…Là, c’est plus vivant, on est dans l’opérationnel, le déroulement des actions, avec les surprises, les bonnes, les moins bonnes, et autres aléas auxquels on doit faire face, et chacun s’y exprime à merveille et c’est enfin tant mieux…!
et puis c’est la fin… clôture!

4-Conclusion :
J’imaginais que seraient abordés, ou au moins évoqués, les demandes récentes de l’assemblée citoyenne locale d’obtention de documents administratifs et comptables concernant certains dossiers et les projets de développement de l’image patrimoniale de Couches qu’elle propose.

Peut-être même, j’imaginais qu’il y aurait débat ou proposition au sein du Conseil Municipal, mais ce ne fut pas le cas…peut être au prochain conseil, pas encore programmé d’ailleurs!.

Mais d’ici là, les conseillers auront tout le temps et le loisir d’en débattre et pourront apporter réponses et positionnements publics,
…. à moins que ce genre de sujets soient traité dans le « off », après clôture et hors public?.
…J’y retournerai.

JLR

Ce contenu a été publié dans Echos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.